Titre : ARC « Des Matérialisations »

Lieu : Ecole des beaux-arts de Rennes, salle 302, ateliers, auditorium et à l’extérieur.

Date : 2010-2011 et plus

Enseignant : Reynald Drouhin

Collaboration : Articulation possible avec l’ARC « Dématérialisation » de Luc Larmor (son)

Intervenants : 2011-2012 : Ivan Argote (artiste, conférence)

2010-2011 : Stéphane Maguet (conférence), Jacques Perconte (artiste, conférence)

Années concernées : 3, 4 et 5 années

Option : Art / Com / Design

Durée : RDV avec R. Drouhin, le lundi de 14h à 17h le 1er semestre et en fonction des projets finalisation sur le 2ème semestre.

Etudiants :

2011-2012 : Romain Epiais, Marie Ben Hamou, Diane Grenier, Charlotte Caron, Myriam Blanchard, Annabel Aoun, Chloé Steigelmann, Clément Le Pallec, Marie-Louise Le Doussal

2010-2011 : Annabel Aoun, Chloé Steigelmann, Clément Le Pallec, Coline Faucon, Laëtitia Desauw, Léo Usaï, Charlotte Caron, William Beville, Coraline Letellier

 

Projet :

Dans le cadre de l’ARC  » Dématérialisation  » en collaboration avec Luc Larmor, le projet  » Des matérialisations « , suivi par Reynald Drouhin, va au contraire  » rendre visible  » et  » matérialiser  » la recherche sur la relation « dématérialisation / matérialisation ». Plus globalement : cet atelier est un lieu de travail, de production, de recherche et d’échange dans le domaine des arts contemporains.

Pour se faire le blog « Dataflow » (flots de données) va accompagner les étudiants tout au long de ce parcours, de la conception à la réalisation de leurs projets, toutes les documentations, notes, idées et intentions seront listées chronologiquement, nous pourront voir ainsi tout le processus de création, allant des échecs aux pistes retenues.

Ce blog est en soit un projet collectif de recherche.

Plusieurs axes seront abordés en fonction des projets : (à développer encore)

Le travail doit être personnel et s’inscrire dans sa pratique plastique, et le plus possible, s’articuler sur ces notions :

– réalité / illusion, concret / abstrait, vrai / faux, construit / déconstruit, visible / invisible, concepts / arts plastiques, art contemporain / histoire de l’art, etc…

– découlant de ces antagonismes : la charnière, l’entre deux, l’interstice, le passage à l’acte, le processus de création, le passage à l’oeuvre plastique, devront être à l’esprit, annoté et référencé sur le blog.

– le travail plastique peut être sous forme de photographie, vidéo, peinture, sculpture, installation, dessin, toute forme est possible.

 

Descriptif :

L’atelier propose aux étudiants de s’approprier le concept de « Dématérialisation / Matérialisation » et plus particulièrement l’articulation entre les deux. Le travail demandé est un ou plusieurs projets individuels et un projet collectif (L’actualisation régulière du blog Dataflow).

 

Exposition et édition :

Suite aux projets réalisées, dans l’atelier, une exposition sera organisée (sur un site réel ou sur un site internet), une publication peut aussi être envisagé.

 

Conférence et workshop futur : (sous réserve)

-Ivan Argote pour un workshop et conférence le 28 novembre 2011
– Jean-Paul Fourmentraux. Conférence autour de l’histoire émergente des pratiques et dispositifs du Netart – à partir de son livre paru aux éditions du CNRS – Art et Internet. Les nouvelles figures de la création.
– Intervention de Sébastien Courvoisier « Réseau et flux »
– Intervention de Vadim Bernard pour « Projet After Effect ».

 

Le blog :

Sur le principe « in progress », le blog va archiver, prendre des instantanés des différents projets et montrera l’aboutissement des réalisations, http://www.reynalddrouhin.net/edu/dataflow/

 

Bibliographie : (en cours)

– Art contemporain nouveaux médias, aux nouvelles éditions Scala, Avril 2011.
L’Art Internet, Rachel Greene, collection L’Univers de l’art, Éditions Thames & Hudson.
L’Art numérique, Christiane Paul, collection L’Univers de l’art, Éditions Thames & Hudson.
Arts numériques, tendances, artistes, lieux et festivals, mcd, m21 editions.
Art et Multimédia, Ligia Dossiers sur l’art, n° 45-46-47-48, juillet décembre 2003.
Data Flow 1 et 2, design graphique et visualisation d’informations, ed. Gestalten.
Données à voir, le graphisme d’information sur support numérique, ed. Thames & Hudson.
Les nouveaux médias dans l’art, Michael Rush, L’Univers de l’art, Éditions Thames & Hudson.
Art et Internet, les nouvelles figures de la création, Jean-Paul Fourmentraux, ed . CNRS.
Arts et nouvelles technologies, art vidéo, art numérique, Florence de Mèredieu, ed. Larousse.
Internet Art, The online clash of culture and commerce, Julian Stallabrass, ed. Tate.
Art et Internet, ed. cercle d’art.
Form+code, ed.Princeton Architectural Press
Beautiful Data, The stories behind elegant data solutions, edited by Toby Segaran & Jeff Hammerbacher, O’Reilly.
Art des nouveaux médias, Mark Tribe, Reena Jana, ed. Taschen.
Données à voir, Le graphisme d’information sur support numérique, Matt Woolman, Éditions Thames & Hudson.
Maeda Media, Journal d’un explorateur du numérique, John Maeda, Éditions Thames & Hudson.
GNS, palais de tokyo, editions cercle d’art.
Code de création, John Maeda, Éditions Thames & Hudson.
Sites de création, Max Bruinsma, Éditions Thames & Hudson.

Magazine Ciel Variable, http://www.cielvariable.ca
Clark Magazinehttp://www.clarkmagazine.com/

+ update

– L’Art à l’ère du numérique, Bruce Wands, Thames & Hudson.
– Qu’est ce qu’un dispositif ?, Giorgio Agamben, Editions Payot.
– L’intelligence des réseaux, Derrick de Kerckhove, de. Odile Jacob.
– Esthétique et société, Collectif sous la direction de Colette Tron, Editions L’Harmattan.
– Le langage des nouveaux médias, Lev Manovich, Les presses du réel.
– De la simplicité, John Maeda, Editions Payot & Rivages.
– La chair mutante, D. Baron, Fabrique du posthumain, ed. Dis Voir.
– Artivisme ; art, action politique et résistance culturelle, Stéphanie Lemoine, ed. Alternatives.
– Faux raccords. La coexistence des images,  E. During, Actes Sud.
– Demain, les mondes virtuels, Rémi Sussan, ed. Fyp.
– L’art a-t-il besoin du numérique ? sous la direction de Jean-Pierre Balpe et Manuela de Barros, Éditions Hermes Sciences – Lavoisier – 2006.
– La société des clones à l’ère de la reproduction multimédia, Isabelle Rieusset-Lemarié , Actes Sud.

 

Définition :

  • La dématérialisation est la transformation de supports d’informations matériels (souvent des documents papier) en des fichiers informatiques (pouvant entraîner la mise en oeuvre du fameux « bureau sans papier » dans une entreprise).
  • Dématérialiser en informatique, signifie transférer sur un support numérique des d’informations qui existent sous forme analogique (papier, film, microfilm). Dans ce cas précis, on parle de la numérisation d’un document. Dans un autre cas, le document est directement crée sous forme numérique et traité comme tel. (Source Wikipédia)
  • Matérialiser :
    1. Donner une forme concrète, une réalité sensible à: Ces bornes matérialisent la limite du terrain.
    2. Rendre concret, effectif
    3. Rendre visible; se matérialiser : Devenir réel.
  • La matérialisation : Les médiums jouent un rôle totalement passif et tombent parfois dans un état de sommeil profond. L’énergie corporelle des médiums est utilisée par les esprits pour densifier leur propre corps spirituel (également appelé Périsprit).
  • Un ordinateur dataflow (flot de données) décrit une architecture où les données sont des entités actives qui traversent le programme de manière asynchrone, contrairement à l’architecture classique von Neumann où elles attendent passivement en mémoire pendant que le programme est exécuté séquentiellement suivant le contenu du pointeur de programme (PC). On parle aussi d’ordinateur cadencé par les données. (Source Wikipédia)