GridFlow


Site Internet http://www.reynalddrouhin.net/works/gridflow/, 2011-12.

Conception et direction artistique : Reynald Drouhin
Ingénierie et développement : Sébastien Courvoisier

GridFlow (site web, 2011-12, reynalddrouhin.net/works/gridflow/) agrège sous forme d’une mosaïque les images d’articles dont les flux RSS sont enregistrés. Quiconque peut ajouter le (ou les) flux de son choix afin d’alimenter la grille. Le projet donne ainsi à voir une tranche de temps sans début ni fin, tel un rhizome, et révèle l’humeur du temps («Zeitgeist») par l’accumulation ou la répétition d’éléments marquants dans l’actualité du net.
La fresque subit les assauts des vagues de mises à jour du flux, créant le remous et la perpétuelle recomposition de la grille. Celle-ci, mouvante, semble prendre vie ; elle dessine un ruban infini d’images qui se déroule tout au long du mur. La mosaïque telle qu’elle est à présent n’est déjà plus : « carpe diem » permanent, elle est par essence éphémère, par la rapidité d’affichage des images et leur disparition.
A tout moment, il est possible de générer une archive grand format, Capture d’un instantané de la grille, et de figer ainsi la mosaïque comme un ensemble, la verrouiller entre deux instants.
Texte pdf à télécharger : reynalddrouhin.net/works/gridflow/pdf/gridflow-txt.pdf

Sébastien Courvoisier
Né en 1975, ingénieur réseau de formation, arpentant le web depuis 1994, a travaillé sur de nombreux projets artistiques et culturels en tant que développeur multimédia au CICV Pierre Schaeffer (Montbéliard) avant d’entamer un parcours d’ingénieur web senior en indépendant et en agences (Mulhouse, Strasbourg, Paris).
Désormais ingénieur qualité logicielle sur des plateformes web innovantes (Wakanda.org, Londres), il collabore en parallèle avec des artistes désireux d’exploiter les technologies numériques et d’en détourner les usages (net.art, installations, performances). lephas.me

Reynald Drouhin
Né en 1969, artiste contemporain français, vit et travaille à Paris et enseigne le multimédia à l’EESAB – École européenne supérieure d’art de Bretagne à Rennes.
Sa pratique intègre les outils numériques, la photographie, la vidéo, l’installation et la sculpture. Il ne se contente pas d’un espace dédié (celui de l’Internet, d’une surface de projection ou de la spatialité d’une galerie) mais appréhende tour à tour différents possibles, cherchant ainsi à révéler autre chose que le visible, tel un espace parallèle, fantomatique, étrange, ou résultant de données codifiées. reynalddrouhin.net

Remerciements à :
Sophie Blum, Julie Morel, Claire Grover

Projet réalisé avec le soutien de :
EESAB – École européenne supérieure d’art de Bretagne
DGCA – Direction générale de la création artistique
La Chartreuse
Incident

Projet non soutenu par :
Arcadi
Dicream

Capture vidéo du projet en 2012 :

Conception and art direction: Reynald Drouhin
Engineering and coding: Sébastien Courvoisier

The GridFlow website (2011-2012, reynalddrouhin.net/works/gridflow/) aggregates images of items whose RSS flow is recorded in a mosaic arrangement. Anyone may add the flow(s) of their choice to feed the grid. The project thus displays a slice of time with no beginning and no end, similar to a rhizome, revealing the mood of the moment (zeitgeist) throught accumulation or repetition of key events in current web news.

The fresco permanently undergoes waves of flow updates, creating an undertow and a perpetual reprocessing of the grid. The latter moves, seeming to come to life… formulating an infinite ribbon of images unrolling over the length of the wall. The present moment of the mosaic immediately disintegrates: a permanent « carpe diem », essentially ephemerial owing to swiftness in appearence and disappearence of the images.

At any given point it is possible to generate a large archive, capture a shot of the grid as a way of crystalizing the entire mosaic, freezing it between two moments in time.

Downloadable pdf text (French): reynalddrouhin.net/works/gridflow/pdf/gridflow-txt.pdf.

Sébastien Courvoisier

Born in 1975, trained as a network engineer, has been travelling the Web since 1994, worked on numerous artistic and cultural projects as a multimedia developer within the CICV Pierre Schaeffer (Montbéliard) assuming the role of senior Web engineer independently and in agencies in Mulhouse, Strasbourg and Paris.

Presently a quality control software engineer on innovative Web platforms (Wakanda.org, London), he collaborates with artists wishing to exploit digital technologies and diverting their use (net. art, installations, performances). lephas.me

Reynald Drouhin

Born in 1969, a French contemporary artist, lives and works in Paris and teaches multimedia at EESAB – École européenne supérieure d’art de Bretagne in Rennes.

His practice integrates digital tools, photography, video, installation, and sculpture. He does not content himself with a dedicated space (be it internet, a surface of projection or the space of a given gallery) but chooses alternately various possibles, attempting to reveal other than visible elements, such as a parallel space, phantomatic, strange, or resulting from codified data. reynalddrouhin.net

Special thanks to:

Sophie Blum, Julie Morel, Claire Grover

Project realized as part of the research line:

De l’auto-archivage comme œuvre

EESAB – École européenne supérieure d’art de Bretagne

DGCA – Direction générale de la création artistique

With the support of:

La Chartreuse

Incident

← Previous post

Next post →

3 Comments

  1. GridFlow, Reynald Drouhin par Annick Bureaud / 14 août 2012

    Cyril Thomas avait attiré mon attention sur le projet GridFlow (2011-2012) de Reynald Drouhin qu’il a conçu en collaboration avec Sébastien Courvoisier.

    Voici la description du projet par l’artiste :

    Le site web GridFlow (2011-12) agrège sous forme d’une mosaïque les images d’articles dont les flux RSS sont enregistrés. Quiconque peut ajouter le (ou les) flux de son choix afin d’alimenter la grille. Le projet donne ainsi à voir une tranche de temps sans début ni fin, tel un rhizome, et révèle l’humeur du temps («Zeitgeist») par l’accumulation ou la répétition d’éléments marquants dans l’actualité du net.

    La fresque subit les assauts des vagues de mises à jour du flux, créant le remous et la perpétuelle recomposition de la grille. Celle-ci, mouvante, semble prendre vie ; elle dessine un ruban infini d’images qui se déroule tout au long du mur. La mosaïque telle qu’elle est à présent n’est déjà plus : « carpe diem » permanent, elle est par essence éphémère, par la rapidité d’affichage des images et leur disparition.

    A tout moment, il est possible de générer une archive grand format, Capture d’un instantané de la grille, et de figer ainsi la mosaïque comme un ensemble, la verrouiller entre deux instants.

    http://www.annickbureaud.net/?p=680

    Mais ce qui me frappe avec GridFlow c’est la sensation de vertige qu’il engendre, comme un tourbillon dans un torrent. Il rend tangible un web qui n’est que surface (même si on peut cliquer sur chaque image pour accéder au site d’où elle provient, on tend à rester devant le flux), suite d’images sans identité, sans ancrage, qui se substituent les unes aux autres dans une équivalence indifférente, d’où l’épaisseur des mots aurait disparue, d’où le sens, s’il émerge, est immédiatement emporté, où l’important n’est pas de lire mais de publier, le plus vite possible. Edmond Couchot («A la recherche du Temps réel», revue Traverses, n°35, septembre 1985) parlait d’imMediat.

    ab

  2. http://nt2.uqam.ca/fr/repertoire/gridflow
    AUTEUR·E·S: GAUTHIER, JOËLLE

    GridFlow est une oeuvre produite par Reynald Drouhin, avec le support de l’ingénieur Sébastien Courvoisier. L’oeuvre s’alimente en temps réel des fils RSS de plus de 2200 blogues pour produire une mosaïque mouvante d’images. À l’écran, les images défilent une à une du coin supérieur gauche de l’écran jusqu’au coin inférieur droit, glissant doucement d’une colonne à l’autre jusqu’à leur disparition finale. Il s’agit pour l’artiste de créer un genre d’instantané du Web, une image éphémère des tendances actuelles, au moment même où elles adviennent.

    GridFlow se décline sous plusieurs formes: site Web, tirages photographiques 1×1 mètre, installation générative vidéo en galerie (avec laquelle il est possible d’intéragir par téléphone intelligent) et livre imprimé. Sur le site Web, l’internaute peut entrer l’adresse d’un nouveau blogue syndiqué RSS à la banque des adresses servant à générer le flux d’images de l’oeuvre. À n’importe quel moment, il est aussi possible de télécharger une image instantanée en haute définition des images affichées. Il est à noter qu’en plaçant le curseur de la souris sur une image, l’internaute peut voir la date et l’heure exacte à laquelle celle-ci a été mise en ligne. En cliquant sur l’image, l’internaute est aussi automatiquement redirigé vers son blogue d’origine.

  3. Update! après un ransomware inachevé : Sébastien a réinstallé le projet sur un nouveau serveur et reprogrammé une grosse partie de GridFlow

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :