videos.jpg

Compilation de 12 vidéos réalisées entre 1997 et 2004, environ 40’. Son stéréo. 2004, Paris.

Rom.mor
2’50 », Musique : Underworld « Pearl’s girl », Paris, 1999.
Une heure de sommeil compressée, read only memory / mouvement occulaire rapide.

E.mor
2′, Musique : Meredith Monk « Engine steps », Paris, 1999.
Improvisation dans le noir, avec Lloÿs & Reynald Drouhin.

Rat.mor
5’55 », Musique : Alter ego « Lycra », Paris, 1999.
L’ego dévisage, mouvements orbitaux rapides.

Petit d’homme
5′, Paris, 2001.
Etude du comportement humain en milieu naturel, avec Lloÿs & Reynald Drouhin.

L’acte et… 2
2’28 », Paris, 1998.
Action lactée, avec Reynald Drouhin.

L’acte et…
2’40 », Pittsburgh-Paris, 1997-98.
Action lactée avec Victoria Munro & Reynald Drouhin (version finale)

Dans le bain
5’03 », Paris, 1998.
Dans son bain, performance filmée, avec Reynald Drouhin.

Baby
3’50 », Paris, 1998.
Un bébé dans son bain, performance filmée, avec Lloÿs Drouhin.

Re-mix
3′, Paris, 2001.
Remixer 3 semaines du projet « Le Poste », organisé par le collectif Mix, qui a eu lieu entre avril et mai 2001 à Public, 4, impasse Beaubourg, Paris.

Volte-face
1’08 », Musique : « Automate Elise », Paris, 2004.
Composer des visages avec des nuages : point de vue. Avec Lloÿs, Emilie, Reynald & Saar.

Spaltung
4’21 », Musique : John Cage « Williams mix », Paris, 2001.
L’ambivalence, qui est l’expérience d’un antagonisme simultané de deux sentiments ou de deux actes contradictoires ; la bizarrerie, résultat d’une distorsion et d’une rupture de la vie psychique qui obligent à des contournements étranges et baroques. L’impénétrabilité, marquée par l’hermétisme et l’aspect énigmatique de la communication du schizophrène coupé du code commun ; le détachement, repli sur soi et désinvestissement du monde extérieur, mais qui n’est pas de l’indifférence affective.

Des scissions
4’30 », Paris, 2001.
Scissions du Je dans une spaltung fondamentale.

http://www.reynalddrouhin.net/rd/dvd/videos/