Proposition d’un objet fétiche numérique.
On a tous chez nous un objet auquel on tient, sa forme, sa matière, on a envie de l’avoir près de nous, on le touche, le sacralise.

Maintenant que la majeure partie de notre travail se fait sur l’ordinateur nous perdons ainsi le contact avec ces totems.
Pourquoi ne pas rendre ces objets accessibles sur cet outil de travail directement.

Sur un autre plan, ces objets viendraient souligner l’anxiété auquel on est confronté quant à l’avalanche d’informations négatives que l’on voit tous les jours.